Aller au contenu principal

 

BIODIVERSITE REMARQUABLE

Le Parc National des Oiseaux du Djoudj est depuis 1977 un site d’importance international pour les oiseaux d’eau et patrimoine mondial naturel de l’UNESCO en 1981. Il a ainsi été appelé en raison de l’intérêt qu’il présente pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Treize espèces présentes dans le parc dépassent le seuil de valeur internationale. La valeur du Djoudj est également grande, en raison des importantes colonies qu’il abrite. Autre symbole fort du Delta, la Grue couronnée se reproduit également dans le parc. Les roselières du parc attirent des dortoirs de plusieurs centaines de milliers d’hirondelles de rivage, et les opérations de baguage qui ont été menées dans ces habitats ont pu mettre en évidence de très nombreuses espèces de passereaux et d’espèces d’ordres apparentés. Parmi les passereaux, le phragmite aquatique, considéré comme en très fort déclin au plan mondial, trouve ici un site d’hivernage exceptionnel. L’état de conservation de la faune en général peut être considéré comme globalement satisfaisant, notamment pour ce qui concerne les oiseaux d’eau dont l’analyse des tendances à long terme (1989 – 2016) met en évidence des fluctuations importantes pour la plupart des espèces et peu d’espèces préoccupantes. La diminution des espèces paléarctiques semble liée aux hivers doux successifs qui n’incitent pas les oiseaux à traverser le Sahara. Cependant, le dendrocygne fauve devra faire l’objet d’une attention particulière.




flamant rose

flamant rose

 tantale ibis

tantale ibis

ibis falcinelle

ibis falcinelle

Loup africain

Loup africain

Python de séba

Python de séba

courvite Isabelle

courvite Isabelle

flamants nains

flamants nains

ibis falcinelleR

ibis falcinelleR

héron pourpré